Accueil Géopolitique & mondialisation

PostHeaderIcon Finance et Europe, les mauvaises pratiques

( 3 votes )
Année: 2010

Durée: 1 H 05' 45''

La bande son de cette table ronde entre économistes met en lumière le noyautage de l'entourage du Président Obama par l'establishment financier de Wall Street. Il confirme également par les faits l'action déstabilisatrice de la finance spéculative sur l'économie, telle que le théorisait Paul Jorion dans l'émission "La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?" en ligne sur le site.

Mais au-delà des pratiques des banques d'affaires qui facilitent le toilettage des comptabilités nationales, c'est l'intempérance des pays membres de l'UE qui est soulignée. Fait intéressant: le manque de rigueur financière a été encouragé par l'instauration de la monnaie unique, alors que celle-ci, selon ses promoteurs, devait bénéficier à l'économie européenne, en la renforçant par des points de croissance supplémentaires.

Le mensonge, la tricherie et la manipulation seraient donc inséparables de la constitution de l'Europe unie ? D'autres enregistrements présents sur le site permettent aussi de se poser cette question.

Source: C dans l'air - Le monde immoral de la finance, 19 février 2010, avec Anne Deysine, Élie Cohen, François Langlet et Jean-Marc Daniel (vidéo plus disponible)

Ecouter également Non, nous ne sommes pas en démocratie !, La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande, France, Allemagne: qui est le mauvais joueur ?, La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Ignacio Ramonet - le crash parfait, Peter Schiff, la crise fiscale en marche aux Etats-Unis, François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?, Les lignes de forces derrière l'intégration européenne

{enclose Finance_et_Europe_les_mauvaises_pratiques.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Finance_et_Europe_les_mauvaises_pratiques.mp323112 Kb
 

PostHeaderIcon Peter Schiff, la crise fiscale en marche aux Etats-Unis

( 3 votes )
Année: 2009

Durée: 35' 58''

Dans cette interview audio en anglais, l'économiste américain Peter Schiff explique comment l'économie américaine a été massivement subventionnée pendant des années par le fait que les déficits de la balance de paiement des Etats-Unis étaient couverts par les achats étrangers de bons du trésor. Les Américains pouvaient acheter sans limite - et à crédit - des marchandises importées à bas prix, vivant ainsi largement au-dessus de leurs moyens, et en quelque sorte aux crochets de l'extérieur. Ceci se paie toutefois par la disparition du tissu industriel aux Etats-Unis. A l'avenir, lorsque les importations seront hors de prix en raison de la chute du dollar et que celui-ci ne sera plus accepté les yeux fermés, l'outil de production intérieur ne sera pas disponible pour produire localement ...

Lorsque la FED devra augmenter les taux d'întérêt pour soutenir le dollar, beaucoup d'Américains sur-endettés seront acculés à la faillite. Le dollar en baisse rendra les importations plus onéreuses, ce qui, s'ajoutant à l'inflation causée par l'excès d'émission monétaire, attisera la hausse des prix alors que les salaires stagneront ou diminueront en raison du fort accroissement du chômage.

Pour contrer l'inflation, il existe la possibilité d'instaurer un contrôle des prix. Peter Schiff déroule un raisonnement intéressant pour expliquer comment une telle mesure entraîne l'apparition du marché noir et la criminalisation des comportements économiques.

Les propos de Peter Schiff sont en partie teintés de l'idéologie du laisser-faire et du moins d'état. Le tableau qu'il brosse de l'économie américaine et de son avenir immédiat reste toutefois d'une grande pertinence !

Source: Freedomain Radio - The Peter Schiff Interview video

Ecouter également La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Ignacio Ramonet - le crash parfait, Après la crise financière, la guerre civile ?, Futur crash de l'économie mondiale. Celente aura-t-il une nouvelle fois raison ?

A lire: Obligations (USA) : l’apocalypse est pour demain

{enclose Peter_Schiff_la_crise_fiscale_en_marche.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Peter_Schiff_la_crise_fiscale_en_marche.mp312652 Kb
 

PostHeaderIcon La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?

( 6 votes )
Année: 2009

Durée: 1 H 01' 32''

Dans cet interview radiophonique, Paul Jorion, anthropologue et sociologue, avec une expérience de plusieurs années dans la finance, explique pourquoi l'économie va replonger plus gravement qu'en 2008, malgré les performances boursières de 2009, lesquelles résultent de l'injection massive de liquidités par les gouvernements et de la spéculation: la première crise a été déclenchée par l'effondrement des crédits subprimes à la suite de la chute des prix  de l'immobilier américain. Maintenant, les prêts autres que les subprimes, Alt-A mortgages et option ARMs, sont en train de faire défaut à leur tour. Or, ces 2 types de prêts représentent 2 à 3 fois le volume des subprimes ...

Paul Jorion livre une réflexion intéressante sur la nécessité d'encadrer sévèrement la spéculation, activité génératrice d'instabilité sans qu'il y ait création de valeur réelle. Il esquisse la nécessité de remplacer le système capitaliste moribond, ce qui requiert d'abord une prise de conscience de la gravité et de la vraie nature de la crie actuelle, afin que l'on ne débouche pas sur la solution ultime que serait un conflit généralisé.

Source: Parlons net

Blog de Paul Jorion

Ecouter également France, l'heure des comptes, La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande, France, Allemagne: qui est le mauvais joueur ?, Peter Schiff, la crise fiscale en marche aux Etats-Unis, Quelle situation économique pour 2010 ? , Ignacio Ramonet - le crash parfait, Futur crash de l'économie mondiale. Celente aura-t-il une nouvelle fois raison ?, Après la crise financière, la guerre civile ?

A lire: La dette de l’Europe de l’Est ne sera pas remboursée

{enclose La_crise_de_2010_plus_grave_qu_en_2008.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement La_crise_de_2010_plus_grave_qu_en_2008.mp321638 Kb
 

PostHeaderIcon Ignacio Ramonet - le crash parfait

( 10 votes )

Année: 2009

Durée: 1 H 06' 34''

Dans cette interview audio, Ignacio Ramonet, journaliste et ancien directeur du Monde Diplomatique, auteur de l'essai "Le crash parfait", explique pourquoi la crise actuelle est un crash parfait: nous sommes en présence de la conjonction d'une crise financière, d'une crise de l'économie réelle, d'une crise climatique et d'une crise alimentaire. Cette situation va entraîner une crise sociale, puis une crise politique majeure.

Tout comme l'explique Noam Chomsky, Ignacio Ramonet rappelle que, dans l'histoire du capitalisme, la prééminence du libéralisme constitue une exception que l'on trouve durant une trentaine d'années à la fin du 19è siècle et à partir des années 70. Ramonet laisse entendre que la crise actuelle, à l'instar de la crise de 29, peut favoriser l'émergence d'un régime fasciste ou dictatorial. Enfin, Ignacio Ramonet énumère quelques pistes pour sortir de la crise, constatant que les approches adoptées jusqu'alors par les pays industrialisés ont montré leur incapacité à inverser la tendance à l'effondrement de l'économie.

Source: Là-bas si j'y suis - Le krach parfait

Ecouter également France, l'heure des comptes, Peter Schiff, la crise fiscale en marche aux Etats-Unis, La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Quelle situation économique pour 2010 ? , Entretien avec Noam Chomsky, Après la crise financière, la guerre civile ?, Futur crash de l'économie mondiale. Celente aura-t-il une nouvelle fois raison ?, Faux reportages et fausses informations

{enclose Ignacio_Ramonet-le_crash_parfait.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Ignacio_Ramonet-le_crash_parfait.mp323407 Kb
 

PostHeaderIcon Entretien avec Noam Chomsky

( 7 votes )

Année: 2009

Durée: 41' 31''

Cet entretien audio avec Noam Chomsky, linguiste et philosophe américain, aborde tout d'abord la problématique de la liberté d'expression, qui fait l'objet du 1er amendement de la Constitution des Etats-Unis et est appliquée avec largesse dans ce pays. Noam Chomsky se range du côté des défenseurs inconditionnels de la liberté d'expression. Il explique ici sa position: ce n'est pas à l'Etat de définir ce qui est la vérité et ce qui ne l'est pas.

Sur fond de crise économique qui a vu réapparaître la mise en question du capitalisme ainsi que l'entée en scène massive de l'Etat pour secourir les secteurs défaillants, Noam Chomsky explique de manière convaincante que le système capitaliste des pays développés s'est de tout temps appuyé sur l'interventionnisme de l'Etat. A contrario, les pays du tiers-monde auxquels on a voulu imposer un libéralisme strict, eux,  ne se sont pas développés.

Quelques idées intéressantes - et claires - d'un des intellectuels majeurs de notre époque !

Source: Là-bas si j'y suis - Chomsky & Cie, la suite !

Ecouter également La mondialisation expliquée par Jean Ziegler, Serge Halimi sur "Le grand bond en arrière", Dambisa Moyo, l'aide fatale

{enclose Entretien_avec_Noam_Chomsky.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Entretien_avec_Noam_Chomsky.mp314597 Kb
 

PostHeaderIcon La mondialisation expliquée par Jean Ziegler

( 12 votes )

Année: 2008

Durée: 49' 53''

Dans cet entretien audio, Jean Ziegler nous brosse avec une clarté exceptionnelle l'histoire et le mécanisme de la mondialisation. Jean Ziegler, sociologue et altermondialiste suisse, ancien professeur à la Sorbone, a été rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l’homme à l'ONU. Il est l'auteur de nombreux ouvrages critiques sur le capitalisme et la finance qui ont fait de lui un pestiféré dans son pays. Il nous donne ici un cours d'économie politique tout à fait remarquable qui rend compréhensible le développement de la mondialisation.

La chute de l'Union Soviétique a mis un terme à la structuration bipolaire du monde. Les idées néolibérales se sont imposées sur l'ensemble de la planète. Comme l'explique Jean Ziegler, cela a extraordinairement bien fonctionné puisque, entre 1992 et 2002, le produit mondial brut a doublé. Le monde est donc devenu considérablement plus riche, statistiquement. Statistiquement seulement, puisque cette opulence se concentre dans les pays les plus avancés.

Jean Ziegler détaille ensuite le mécanisme de la dette: après la décolonisation, comme les pays nouvellement indépendants ne disposaient pas d'une épargne locale pouvant financer leur développement, ils se sont fait octroyer des prêts par les pays occidentaux. Peu à peu, ces prêts sont devenus une charge de plus en plus lourde pour les bénéficiaires. Jean Ziegler explique comment, pour faire face à leurs obligations envers leurs créanciers, les pays du tiers-monde sont forcés de s'ouvrir aux forces néolibérales. Ainsi, un pays comme le Brésil, malgré son président ancien syndicaliste, a dû accepter de privatiser les fleurons de son économie et doit se résoudre à poufrsuivre la destruction de sa forêt pluviale pour générer les devises exigées par le service de sa dette.

Quels moyens d'action avons-nous en tant qu'individu pour faire obstacle à la mécanique implacable des inégalités planétaires ? Le marché doit-il être éliminé ou simplement rendu plus équitable ? En fin d'entretien, Jean Ziegler fournit quelques pistes sur ces questions.

Cet enregistrement de très haute qualité gagne à être écouté plus d'une fois afin d'acquérir une compréhension claire des forces qui meuvent l'histoire contemporaine !

Source: Là-bas si j'y suis - We feed the world

Ecouter également Les confessions d'un agent d'influence américain, L’or noir africain : nouvel Eldorado ? , Dambisa Moyo, l'aide fatale, Les causes structurelles de la crise alimentaire en 2008, Peut-on apprendre de la mondialisation au 19è siècle ? Petit cours d'économie politique, Serge Halimi sur "Le grand bond en arrière", Le réveil des pays exploités

{enclose La_mondialisation_expliquee_par_Jean_Ziegler.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement La_mondialisation_expliquee_par_Jean_Ziegler.mp317540 Kb
 

PostHeaderIcon Naomi Klein - la stratégie du choc

( 12 votes )

Année: 2009

Durée: 37' 23''

Dans cette interview audio, Naomi Klein détaille la stratégie du choc utilisée par les néolibéralistes pour promouvoir leur conception de l'économie: il s'agit de mettre à profit le contexte d'une crise ou d'une catastrophe naturelle pour instaurer un système politique et économique favorisant la concurrence et bénéficiant en premier lieu aux détenteurs de la force et de la puissance financière. Naomi Klein analyse des situations historiques où un tel contexte propice a été créé délibérément. Les moyens utilisés ont déjà été mentionnés dans d'autres contributions présentes sur le site: octroi de bourses aux futures élites, élimination du débat sur les choix économiques, manipulation de l'opinion et instrumentalisation des institutions de financement internationales (FMI, Banque Mondiale).

Naomi Klein n'invoque pas la théorie du complot: les tactiques néolibérales sont explicitées ouvertement dans les écrits des économistes de cette école de pensée. Comme l'explique la journaliste, les politiques et les décideurs sont parfaitement au courant de ces thèses: il s'agit maintenant d'en instruire le grand public.

Et si, peu à peu, se déchirait le voile qui masque les raisons pour lesquelles notre société semble si peu pressée de s'attaquer aux grands problèmes de notre époque ? Gageons que les think tank dont parle Naomi Klein dans l'interview planchent activement sur les chocs que nous réservent les prochaines décennies et sur les gigantesques opportunités qui en découleront, tant pour l'industrie de la sécurité que pour le secteur de la (re)construction.

Source: Là-bas si j'y suis - La stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre

Ecouter également Les Etats-Unis oeuvrent à la dislocation des nations, François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?, Les confessions d'un agent d'influence américain, 10 principes de contrôle de la société, Dambisa Moyo, l'aide fatale

A voir: courte vidéo de Naomi Klein sur la stratégie du choc, interview en français de Naomi Klein sur la stratégie du choc appliquée aux bulles financières et comment réagir, discours d'adieu d'Eisenhower du 17 janvier 1961 mettant garde contre le complexe militaro industriel (sous-titres français)

{enclose Naomi_Klein-la_strategie_du_choc.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Naomi_Klein-la_strategie_du_choc.mp313150 Kb
 
Plus d'articles...
<< Début < Préc123456789Suivant > Fin >>
page n°7 sur 9
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés